portrait

Un chemin tout particulier m’a mené à la forge et à la ferronnerie. En effet archéologue médiéviste de formation je me suis nourri d’histoire de l’art et des savoir-faire des siècles passés.

Un désir impérieux de création m’a finalement fait changé de vie en reprenant un cursus professionnalisant en ferronnerie d’art. Depuis c’est à travers mes rencontres avec de talentueux artisans que je perfectionne mon métier.

Je me suis installé dans l’arrière pays d’Uzès à Lussan où je partage un atelier avec un autre créateur, Jacques Roumanille, grâce qui aujourd’hui je développe mon activité : « Tête de Clous ».